"Alabama 1963" de Ludovic Manchette et Christian Niemiec aux Editions Pocket

« Pourtant nigger, ça vient du latin niger, qui veut dire « noir ». Ça ne peut pas être une insulte puisque c’est du latin ! D’ailleurs, je me demandais : vous préférez qu’on dise de vous que vous êtes une femme noire ou que vous êtes une femme de couleur ? Je préfère qu’on dise que je suis une femme bien. »

Gros coup de cœur pour cette merveille de lecture ! Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour me décider à le lire ?

Cette histoire d’Adela Cobb, femme noire, veuve, mère de 4 enfants dont un mort, et vivant en Alabama en 1963. Adela, c’est la puissance, la résilience, la ténacité, le courage, Adela c’est la vie ! Elle doit faire face à cette ségrégation qui règne en ces temps-là, le regard des blancs, la cruauté des blancs, les insultes des blancs…

Un jour, le corps d’une fillette noire est retrouvé, puis un autre, puis encore un autre. La police fait son travail, mais quelle importance pour elle, « ce ne sont que des noires »…

Bud Larkin, un ancien flic devenu détective emploi Adela en tant que femme de ménage.

Dès lors, ils formeront un duo surprenant envers et contre tous !!


@manchette_niemiec vous m’avez régalé MERCI


C’est puissant de vérité et criant d’espoir !


« La notion de race n’a sa place ni dans la vie ni dans la loi américaine. » J.F. KENNEDY





1 vue0 commentaire