"Bélhazar" de Jérôme Chantreau aux Editions Phébus

Je vous présente MON coup de cœur 2021 !



« Tu es le Regardeur de soleils, celui qui boit la lumière sans se brûler les yeux, le Petit Diderot, encyclopédiste de douze ans, sachant tout et ne répondant rien, tu es l’Arpenteur, qui trace en marchant la carte d’un monde invisible, le garçon aux cheveux de jais qui donne à ses amis le courage d’être eux-mêmes. Tu es l’adolescent qui ne dit pas bonjour, mais offre des fleurs, les mange et recrache par le pinceau des terres inconnues, le gamin à l’intérieur duquel survit l’âme d’un Poilu de 1914. Tu es le maître du lapin blanc, devant qui les mensonges s’effondrent. Tu es Bélhazar, qui ne tient pas dans les mains de la vie. »

Je me suis totalement abandonnée à cette lecture. Tel un conte je me suis laissée bercer et transporter par l’écriture si singulière et délicate de Jerome Chantreau]

Antoine-Bélhazar Jaouen a dix huit ans. C’est un adolescent passionné par la Première Guerre mondiale et par les armes. Il meurt tragiquement le soir du 13 Février 2013, au 13 rue de l’Éternité, lors d’une interpellation policière … On retrouvera « son »arme sur lui. Accident, Bavure ou suicide ? Sa mère refuse cette dernière hypothèse. Dès lors Jerome Chantreau, son ancien professeur, se mettra en quête de la vérité. Mais c’est une autre facette qui se dévoilera à lui…

Je suis absolument conquise par cette histoire. La beauté, la bienveillance, la bonté, la vie, la mort, l’extraordinaire, la nature, la culture, l’amour… Tout y est et comme c’est bon !!!!

MERCI Jerome Chantreau]

Cher Bélhazar, où que tu sois, saches que tu m’as émue, attendrie et bouleversée. Sois en paix et fais moi signe de temps en temps …





1 vue0 commentaire