top of page

"Je suis née au son du violon" de Bénédicte Flye Sainte Marie aux Editions Infimes

« Car Camille, discrète par nature, garda toute sa vie des habitudes raisonnables et fit de sa parole une denrée rare. Quasiment mutique en ce qui concerne sa vie privée, elle ne sortit du silence que pour plaider le droit à accorder aux femmes de jouer du violon. Et dénoncer la condition inacceptable des musiciennes professionnelles qui, comme elle le fit, devaient triompher de multiples empêchements, au sein de leur famille comme auprès du corps professoral mais étaient également confrontées au fait qu’aucun orchestre de renom n’acceptait de les embaucher. »

Je remercie @benedicteflyesainte pour cette lecture que j’ai découvert avec beaucoup de plaisir et d’attention

Nous sommes au XIXÈME siècle. Camille tombe en adoration devant un violon, mais il lui est impossible d’en jouer car cet instrument dit « viril » n’est joué que par des hommes… Elle va se battre et sera reconnue aux États Unis où elle mènera une carrière remarquable

Camille Urso s’est battue pour que les musiciennes soient reconnues pour leur talent ! Une avant gardiste du féminisme !!

Un travail de recherche poussé, une lecture très intéressante !

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

Comments


bottom of page