top of page

"L'Ange de Pigalle" de Linda aux Editions Xo

Je termine ce livre une larme sur ma joue, et le cœur qui bat la chamade…


"C'est l'occasion de réduire à néant cette idée réconfortante qu'une prostituée, mi- femme, mi- chienne dans l'esprit de la plupart des gens, prendrait du plaisir à ce qu'elle fait. Jamais. (…) Certes, ses cuisses sont ouvertes, mais à l'intérieur, tout est verrouillé, pétrifié. Ca remonte à loin, aux abus de l'enfance, de l'adolescence, à l'effroi des proies, des premières fois, aux peurs rabâchées des mères, des grands-mères, qui avertissent, depuis la nuit des temps et ses testaments, obsédées par la virginité et le sexe sale."


Cette histoire est bouleversante, poignante, violents, mais absurdement belle et bien écrite !


Paulette est née en 1943, elle est l'aînée de la famille, elle vit dans un village des Ardennes avec son père aimant, sa mère souvent rêveuse et dépendante de sa liqueur, et ses petits frères qu'elle considère comme ses bébés.

Paulette, surnommée "petite mère", est une enfant douce et bienveillante malgré la pauvreté de sa famille.

Lors de sa communion, une chose atroce et traumatisante transformera le reste de sa vie à jamais, le curé lui fait subir des attouchements, et l'enfer s'immiscera sournoisement en elle…

Elle tombe amoureuse de Jean, mais la guerre d'Algérie les sépare, et le retour est chaotique, Jean est transformé, il n'a pas été épargné par les combats, il la quitte. Paulette reste bouleversée.

Gérard arrive dans sa vie… et l'enfer prendra, dès lors, le visage humain.

Entre Paris, Bruxelles, Düsseldorf et Beausoleil, Linda alias Paulette souffrira mais se relèvera !

Un témoignage qui fait réfléchir sur l'esclavage des femmes, le statut des prostituées, la condition féminine, la violence faite aux femmes aussi bien physique que morale…


Il faut lire ce livre !





8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

Comments


bottom of page