top of page

"La mort de Napoléon" de Simon Leys aux Editions Espace Nord

« Toutes voiles dehors, le brick marchait bellement, appuyé sur un bord, et la brise tiède et puissante était si constante que l’équipage ne devait plus que rarement brasseyer les vergues. Les quarts étaient oisifs, le bateau semblait avoir conclu une alliance avec la mer et le vent, dispensant les gabiers d’une plus clair de leur besogne, comme s’il avait lui-même pris en charge la conduite du voyage. Et l’on faisait route ainsi, jour et nuit, porté sur les ailes du retour, dans une trêve bienheureuse avec les éléments. »


Une lecture dont @sylvie.yvert a suscité ma curiosité, et que je remercie

Car ce conte peu ordinaire nous propose un Napoléon démystifié et pas du tout dans la peau d’un héros. Napoléon devient un être humain simple et non plus la légende que l’on connaît …

L’écriture pousse à la réflexion et c’est réussi !


Allez suivre les aventures d’Eugène Lenormand !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

Comments


bottom of page