top of page

"La Mort et l'enfant" d'Alexis Arend

« Ni la Mort ni l’enfant ne paraissaient néanmoins s’étonner d’arpenter une telle route insolite. Tous deux allaient d’un pas tranquille, flânaient insouciamment, comme libérés du Temps. Et, autour d’eux, à mesure qu’ils progressaient, des arbres fruitiers jaillissaient de part et d’autre du sentier, paraissant brusquement surgir de terre, et tendaient vers eux leurs gros fruits généraux et charnus, mûrs à souhait. Encore au-delà, de vastes prairies tapissées d’une myriade de fleurs multicolores s’étendaient en un gigantesque océan verdoyant caressé par un soleil incroyablement radieux. »


Merci @alexisarend.strasbourg pour cette histoire qui fait réfléchir, une belle histoire où la magie opère …


Daniel Sullivan va mourir. Il a dix ans et il va mourir. Pourquoi ? Comment ? Quand ? Ces questions auxquelles ses parents et lui même sont confrontés ne vont cesser de les accabler…

Dany se dit qu’il va les laisser seuls eux, son frère et sa sœur, il panique, il ne veut pas, il veut vivre. 10 ans c’est trop jeune pour mourir. Il veut encore apprendre de la vie !

Un soir, la Grande Faucheuse vient le visiter alors qu’il est alité à l’hôpital. Cette dernière, La Mort, l’emmène à travers le Temps pour découvrir ce qu’il n’aurait jamais cru voir un jour .. Dany n’a plus que quelques heures à vivre …



J’ai beaucoup aimé cette lecture où l’imaginaire a toute sa place. L’histoire de Dany est très touchante mais pas dramatique. On voit la vie autrement… Et la mort aussi.




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

Comments


bottom of page