"Le dernier enfant" de Philippe Besson aux Editions Julliard

"Qu'allait il devenir loin d'elle? Et ce monde n'était il pas trop dangereux pour lui? Était il suffisamment armé? Elle, elle savait le protéger, elle le protégeait depuis sa naissance. Serait il capable de se débrouiller sans elle, et même tout bêtement de prendre soin de lui? Les agacements étaient à mettre sur le compte de la peur, il ne fallait pas s'y tromper, la peur ancestrale des mères. Et lui, en retour, en se détachant d'elle, de son emprise, il lui demandait simplement de lui faire confiance, mais c'était si difficile à entendre, si difficile à accepter."

Je suis émue par ce livre, cette histoire, ces mots si forts, et ce personnage principal qu'est cette mère de famille dont le dernier enfant quitte la maison.


Anne Marie a trois enfants qu'elle a élevé avec beaucoup d'amour : Julien, Laura et Théo.

On la retrouve le jour du déménagement du petit dernier Théo.

Ce jour là, si particulier pour elle, elle l'observe, elle l'écoute, elle boit chacune de ses paroles, elle savoure ces derniers instants ensemble dans la maison familiale, elle l'admire, mais elle souffre terriblement… Théo s'en va. Il part vivre sa vie, mais elle ne comprend pas, pourquoi partir alors qu'il est si bien à la maison? Elle veut se trouver une raison mais n'y arrive pas. Même son mari Patrick, assez maladroit, essaie de la raisonner, de la rassurer, mais rien n'y fait.


Comment la mère que je suis peut ne pas se projeter en Anne Marie? J'ai l'impression de ressentir ce qu'elle ressent, de penser ce qu'elle pense. Être mère : donner la vie, aimer sans limites, nourrir, s'inquiéter, être fière, être heureuse, vivre pour ses enfants… Et puis un jour, ils grandissent sans même qu'on s'en aperçoive, ils changent, ils évoluent, ils deviennent des êtres sensés, et puis ils quittent le nid. A nous de continuer de vivre sans eux auprès de nous …


Philippe Besson, je vous aime et vous admire pour tout ce que vous avez mis dans ce livre : le cœur des mères. MERCI






2 vues0 commentaire