"Le laboureur et les mangeurs de vent" de Boris Cyrulnik aux Editions Odile Jacob

« Ma famille avait déjà disparu, mon père à la guerre, et ma mère en me plaçant dans une institution à la veille de son arrestation. Disparue elle aussi. Effacés mes parents. Évaporée ma famille. Invisibles mes amis. Seul, dans la foule d’inconnus, incarcérés comme moi dans la synagogue de Bordeaux transformée en prison, cloisonnée de barbelés, encerclés par des soldats qui menaçaient de leurs fusils. Comment comprendre ça, quand on a 7 ans ? »

Boris Cyrulnik a connu la tragédie, le désastre et la misère de la guerre. Il n’avait que 7 ans. Comment comprendre à 7 ans ? Que faire à 7 ans ? Quoi penser à 7 ans ? Vers qui se tourner quand on a tout perdu à 7 ans ? … Malgré tout cela, l’auteur dessine une analyse pleine de sens et sans haine.

Tel est ce récit terriblement émouvant et troublant de vérité.

J’ai beaucoup aimé lire ce cher Monsieur que j’avais écouté attentivement chez @francoisbusnel @lagrandelibrairie @inesdelamottestpierre

Merci pour cet ouvrage nécessaire @editionsodilejacob






0 vue0 commentaire