top of page

"Le magasin des jouets cassés" de Julien Rampin aux Editions Live de Poche

« Si on regarde bien autour de soi, il y a tant de beauté dans trois fois rien. Un regard qui flanche. Le crépuscule. Le rire d’un enfant entendu par la fenêtre et aussitôt envolé. La seconde troublante où l’on perçoit la vérité d’un être. Le rire d’un ami. Les quais de gare vides, leurs promesses de retrouvailles. La dernière note d’une vraie chanson d’amour. Les derniers rendez-vous. Les premiers aussi. Les promesses que l’on se fait à soi-même, celles qu’on ne tient jamais. Le sourire de parfaits inconnus. Les souvenirs. Les larmes, d’où qu’elles viennent. Une table de bistrot dont les occupants viennent de partir à l’instant. La vie sur la planète Mars. Les clichés sentimentaux à l’eau de rose dans les romans. Cet ami qui nous dit « À bientôt ». Les silences. Les lendemains. Les verres. A moitié pleins (…)

La vie est un poème. »

Nous sommes à Paris, dans le XVème arrondissement.

Lola est une jeune femme qui élève seule son fils Léon après son divorce. Elle veut prendre un nouveau départ. Elle est aidée par sa demi-sœur Clarisse.

Léon est un petit garçon curieux, plein de questions, de doutes et de vie !

Paul-Henry est un retraité d’une élégance rare, qui adore la lecture, il tient même un blog, et passe chez ses voisins leur présenter des romans qu’il a aimé.

Martine Pichon travaille dans un magasin de jouets qui appartenait à sa famille, elle est aussi comme la concierge de l’immeuble où tout ce petit monde se croise…

La vie défile dans cet immeuble, mais l’arrivée de Lola va peut être remuer les souvenirs de certains…

C’est tendre, c’est poétique, c’est solaire tout comme son auteur que j’admire tant @labibliothequedejuju 


Comme j’aime cette plume qui touche en plein cœur ! Et comme je t’aime mon Julien !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

コメント


bottom of page