top of page

"Le roitelet" de Jean François Beauchemin

« À ce moment je me suis dit pour la première fois qu’il ressemblait, avec ses cheveux courts aux vifs reflets mordorés, à ce petit oiseau délicat, le roitelet, dont le dessus de la tête est éclaboussée d’une tache jaune. Oui, c’est ça : mon frère devenait peu à peu un roitelet, un oiseau fragile dont l’or et la lumière de l’esprit s’échappaient par le haut de la tête. »


L’auteur nous raconte comment peu à peu son frère chute dans la maladie : la schizophrénie. On ressent deux mondes, celui de l’auteur où l’esprit est en questionnement devant une réalité éprouvante et impénétrable, et celui de son frère, un monde fermé , obscur et ténébreux.

Je rejoins les amis de chez @vleel_ pour dire que ce récit de vie est poignant, mais que les mots choisis le rendent poétique et très sensible …


Merci @vleel_ pour cette belle découverte

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

Comments


bottom of page