"Les étincelles de nuit" de Laurène Ledermann

« Nous avons partagé toutes choses, Les coquillages, les étoiles, les continents ; Puis les rêves et tous ceux qui marchent sur les rêves, Mes personnages, les génies, les enfants. Nous avons trouvé décor et lumière De toutes nos biens, entre frères et sœurs ; Plus tard j’inventerai des partenaires Pour suivre ce plaisir tout seul S’aigrissant a mesure qu’il s’enfonce dans l’âge Et devient le fatal divertissement. »

Poèmes d’enfants, Le Jeu du seul, Le Jeu de l’homme en lui-même.

Je remercie une fois encore @laurene2pelet pour cette lecture douce, enivrante et emplie de culture

Une jeune fille qui vit seul dans son studio reçoit, un jour des lettres anonymes où y sont décrit des artistes et leurs œuvres : tels Edward Hopper, Alberto Giacometti, ou encore Jakuchu. On découvre avec elle, quel lien uni ces lettres et ces œuvres… Sur fond de récit très pur, l’auteure nous embarque dans la vie de cette jeune fille : son voisin ronchon qu’elle réussi à attendrir, sa mère qui vit à travers la maladie d’Alzheimer, et des amies qui vivent leur vie, et puis l’histoire de son grand-père…

Une très agréable lecture.






5 vues0 commentaire