"Les hommes aussi s'en souviennent" discours et échanges de Simone Veil et Annick Cojean

« Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme ~ je m’excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d’hommes : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame. »

Je vais reprendre les mots très justes d’Annick Cojean : Il fallait une personnalité exceptionnelle pour porter, défendre et faire voter une loi autorisant l’avortement en 1974. Il fallait une femme. De rigueur et de conviction. De courage et d’abnégation. Une femme portant très haut une exigence de morale et d’éthique. Une femme de devoir, rétive à la démagogie et aux compromissions. Une femme formidablement combative face à un Parlement a priori hostile et comportant à peine 2% d’élues. Une femme charismatique… et grave. Il fallait Simone Veil. »

Une lecture aussi importante que nécessaire et aussi féministe qu’essentielle !

Un texte réfléchi, des mots percutants et une analyse impressionnante… Tout ce qui caractérise cette très chère Madame Veil.




4 vues0 commentaire