"Mon Père" de Grégoire Delacourt aux Editions JC Lattès

Dernière mise à jour : 5 sept. 2020

Le souffle coupé!


On ne peut ressortir indemne de cette lecture... On ne peut se détacher de ce huis clos, dont l'horreur est le maître mot.

Nous entrons dans un univers de laideur, d'effroi et d'immondice... Et nous ressentons toute la terreur, la colère et la rage d'Edouard, le père de cet enfant qui se tait, se mure, et souffre en silence de ce qu'on lui fait!


Je citerai, ici, un passage du livre : "Et je prie pour que mes frères criminels se rendent et se repentent. Dénoncez ceux qui abusent de vos enfants, qu'ils soient hommes d'Eglise, parents, professeurs, amis, frères ou voisins. Ils sont la dégénérescence. Ils sont la fin du monde."


"Je me suis toujours demandé ce que je ferai si quelqu'un attentait à l'un de mes enfants. Quel père alors je serais. Quelle force, quelle faiblesse. Et tandis que je cherchais la réponse, une autre question a surgi : sommes nous capables de protéger nos fils?"


Un livre percutant!


0 vue0 commentaire