"Puisque le soleil brille encore" de Sarah Barukh aux Editions Calmann Levy


"Elle raconte ensuite le poids de cette double identité, le sentiment terrible de devoir quelque chose à ses parents biologiques, des gens qu'elle ne connaît pas finalement, sa crainte de devoir jouer un rôle de symbole pour son pays… (…) : "La vie m'a laissé sans certitudes. Tout ce que je prenais pour vrai ne l'était pas … Mon nom, ma date de naissance, ma relation de haine envers mes parents d'adoption. Peut-être que ça viendra, je ne sais pas. C'est un processus qui ne se termine jamais.""


J'ai été bouleversée par cette histoire si forte.


Entre 1976 et 1983 a eu lieu En Argentine une dictature.

Pour sauver sa fille de quelques mois, et échapper au terrible tortionnaire de la junte ( et père de son enfant ), Jorge Lederer, Soledad la confie à un couple de confiance Thiago et Paula…


On retrouve Sophie En France. C'est une avocate brillante, séparée du père de sa petite fille Lisa. Sophie idolâtre son père le célèbre avocat du barreau, Thiago Perez. Il l'aime plus que tout.

Sophie a une relation compliquée avec sa sœur Aurélie, qui est plus proche de sa mère Paula.

A la mort de Thiago, un lourd secret va éclater dans la vie de Sophie.


L'enfant c'est elle…


C'est dur, c'est fort, c'est bouleversant, c'est poignant mais c'est beau et nécessaire !


J'aime beaucoup votre plume chère Sarah.




4 vues0 commentaire