top of page

"Tala Yuna" de Charles Aubert aux Editions Pocket

« On était au point du jour, juste avant l’aurore. Certains préféraient les couchers de soleil pour leur côté théâtral, les couleurs flamboyantes, presque agressives dans leur saturation fauve. Moi, j’avais toujours préféré le petit matin. Les lueurs de l’aube étaient pour moi les plus belles. J’aimais la délicatesse avec laquelle elles délayaient les oranges et les roses. J’aimais surtout cette sensation de douce chaleur et de plénitude qui le remplissait l’âme et le corps quand le premier rayon de soleil venait poser son doigt sur mon front (…)

C’est la vie qui a décidé à ma place, la vie qui m’a ouvert les yeux. Elle nous parle, mais nous passons notre temps à ne pas l’écouter. Alors parfois, elle se fait entendre autrement, en frappant du poing sur la table. C’est quand elle n’a plus d’autres choix, quand elle a épuisé tous les recours. »

Jonas Duval est un écrivain de renom, sa femme vient de le quitter. Il décide et partir à la recherche de son père qui est parti deux jours avant sa naissance.

Des questions le taraudent quant à sa vie.

Il part dans la baie des mille îles où il va rencontrer Sam… Ce dernier lui propose de l’aider à retrouver ce père inconnu. Voilà donc Jonas à bord du Tala Yuna avec Sam et son frère Ringo.

Mais la tempête gronde et Jonas n’est pas au bout de ses surprises …

Une ode à la Nature au sens noble du terme.


Un hymne à la vie !


Que c’est bon de lire des livres comme le votre @charles.w.aubert 

Il m’a boulversé, renversé et j’ai une douce impression d’avoir vu mon âme, et je suis plus riche de cela  MERCI

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Sur mes épaules tu bâtiras ton monde" de Julien Aimé

« Un père, c’est celui qui donne de l’amour. Pour toujours (…) Louis rêvait d’aller au cinéma avec elle, de rire et chanter ensemble devant un dessin animé, en mangeant du popcorn et des bonbons. Il i

"Douze contes vagabonds" de Gabriel Garcia Marquez

« J’ai toujours cru que chaque version d’un conte est meilleure que la précédente. Comment savoir alors qu’elle doit être la dernière ? C’est un secret du métier qui n’obéit pas aux lois de l’intellig

Comments


bottom of page